Homme mystérieux attrayant dans le parc

Là, c’était alors .. Pour des jours, je suis venu dans le parc, assis sur le banc unique entre les arbres d’osseuse et lavé. L’homme attrayant mystérieux, que j’ai vu pour la première fois deux semaines et attrapé des relations sexuelles sauvages contre le banc où je suis maintenant, de beaux cheveux noirs ondulés, une longue construction et un aspect sexy incroyable. À partir de ce jour, je l’ai attrapé, je ne voulais rien d’autre, puis la même expérience avec lui.

J’avais tiré ma jupe la plus courte avec une chemisière translucide blanche et de belles bottes en cuir haute avec un talon stimulant, il s’assit à côté de moi, mais n’a rien dit, j’ai rassemblé tous mes tripes ensemble et a dit: “J’ai eu envie de” j’en ai envie de “j’en ai eu un Répondez à ce que je n’avais pas attendu. «Je sais que, je vous ai vu depuis des jours de vêtements sexy incroyables de la journée, vous m’avez vu» Je rougis à la légère mais aussi choqué.

Il les mettait la main dans mon cou et commença à frapper avec précaution à mon oreille Al de moi-même. J’étais déjà si chaud et ma chatte a commencé à devenir juteuse, ici que j’avais attendu si longtemps, les désirs avaient eux-mêmes eu trop augmenté considérablement. Il m’a dit: «Je vais faire des choses avec vous ce soir, où vous ne vous êtes jamais resté immobile» Je ne savais pas ce à quoi je pouvais m’attendre, mais bien sûr eu des billets de fantaisie sur ce qui pourrait arriver. L’homme attrayant a tiré mon chemisier ouvert, laissant les boutons dans le tour jouant déjà avec mes seins, je gémis doucement avec les pensées que je veux plus je veux plus j’essayais de prendre la tête en le poussant de moi et en le poussant à s’asseoir bas sur le banc mais qui ne le permettait pas facilement, il me poussa facilement et poussa ses jambes ouvertes secrètement avec une poussée brutale avec mes jambes, je pensais que c’était si difficile, j’ai senti sa langue sur mon clitoris et glisser dans ma chatte

Ensuite, j’ai été poussé dur sur mon genou et poussa sa bite rade droite dans la gorge dans durement heurté, dedans, et encore et encore plus vite. Il m’a tiré à un moment donné et m’a pris plus loin dans la forêt. Je me suis déjà bien informé qu’il avait prévu cela à l’avance parce qu’il aimait une corde derrière un arbre que je savais ce que je pouvais m’attendre, je ne l’avais jamais vécue, mais je l’ai laissé j’étais tellement excitée et que la tension a pris.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *